Données sur le coronavirus

avril 25, 2020 by Revue de web No Comments

La source du virus

D’abord sur la source du virus :

Ces hypothèses rejoignent deux autres sources :

  • L’étude indienne qui a trouvé aussi ces portions de VIH, et a été rapidement retiré soit disant car pas assez sérieuse, en réalité probablement car ses auteurs ont eu des pressions
  • L’avis du professeur Montagnier, co-découvreur du SIDA.

Parmi les autres informations sur la source du virus, notons que plusieurs souches ont été trouvées, et le seul pays qui les avait toutes, tôt, c’est les états-unis. Un site médical permet de suivre la phylogénie des souches mais l’exploitation des données dépasse les connaissances d’un néophyte.

Enfin, il est aussi possible que le virus soit une arme biologique venant d’un laboratoire P4 de l’armée : le site de Fort Detrick pourrait être la source.

Solutions pour éviter la propagation

Les solutions les plus agressives et anti démocratiques sont envisagées :

  • Le docteur Michael Ryan, haut gradé de l’OMS, demande qu’on retire de force les gens malades de leur famille, pour les placer en quarantaine. Notons que c’est ce qu’a fait la Chine
  • L’état réfléchit depuis très très tôt à l’espionnage massif, puisque le journal Le Parisien s’en faisait déjà l’écho le 23 mars 2020. C’était déjà dans les cartons avant, on ne fait pas une application mobile en un mois (d’ailleurs StopCovid se base sur des travaux de je ne sais plus quel institut pour l’identification des personnes proches via le bluetooth.. d’où la controverse avec Google et Apple, qui refuse qu’une application tierce laisse le bluetooth allumé en permanence, chose qu’ils s’autorisent pour eux-mêmes)

Les solutions de long terme au Coronavirus

Sur les traitements et notamment la controverse autour du Dr Raoult, notons qu’il n’est pas le seul à dénoncer cette dictature des protocoles de tests hyper longs. Un article quasi philosophique, rappelle que la médecine n’est pas une science, mais plutôt un art, et que cette « méthode scientifique » est de plus en plus décriée.

Enfin, sur les « solutions », le rôle de Bill Gates dans le Coronavirus :

  • D’une Part, il a été prouvé que Bill Gates a, de par un vaccin anti Tetanos au Kenya, tenté de stériliser de force des enfants.
  • Les médias pro-gouvernementaux tentent de blanchir Bill Gates, qui a été pris plusieurs fois en flagrant délit d’inclure les vaccins dans la liste des « ingrédients » permettant de faire baisser la population mondiale. Son alibi est complètement tiré par les cheveux : oui il a bien dit cela, mais il voulait en fait faire passer le message que les vaccins permettent indirectement de faire baisser la population mondiale, car une fois que la mortalité infantile baisse, les gens font moins d’enfant, car ils ont moins peur de les perdre en bas âge. C’est une théorie controversée et contre-intuitive, surtout que même en Afrique la mortalité infantile est maintenant faible, au plus quelques pourcents : donc une famille ne va pas faire 5 enfants au lieu de 2, de peur d’en perdre 3…
  • Bill Gates est cité dans l’affaire Jeffrey Epstein : il dit qu’il n’en était pas proche, mais bon il est au minimum déjà monté dans son avion et a fait des affaires avec lui (Epstein servait d’intermédiaire, il récoltait des fonds auprès de milliardaires pour les donner à des associations).
  • Le même site SOTT prétend que Bill Gates ne vaccine pas ses enfants, mais les preuves sont assez faibles : un dire d’un médecin qui aurait été le médecin privé de ses enfants à Seattle dans les années 1990

En lien avec l’OMS et Bill Gates, qui finance avec d’autres, notons qu’il existe un programme de développement de vaccins et solutions médico-technologiques, opportunément nommé depuis des années « ID 2020 ». C’est passionnant à lire et on fera aussi le lien avec un article de fin 2018 du MIT annonçant qu’il savent désormais injecter des nanocristaux dans les vaccins. Ces nano-cristaux sont lisibles avec un lecteur spécial similaire à un bluetooth. La réalité est donc intermédiaire :

  • Non, ce programme n’est pas une fake news, il existe et vise vraiment à vacciner la terre entière et si possible à enregistrer vraiment des informations directement dans le patient
  • Mais, il ne s’agit pas de puce à proprement parler, ce sont des nano cristaux lisibles uniquement à courte portée, et au moment où le MIT écrivait leur article, c’était encore très limité ; ils se demandaient encore comment faire pour stocker plus d’informations dans les nano cristaux et notamment le numéro de lot du vaccin injecté. Donc ils sont heureusement encore assez loin de la phase industrielle.

Enfin, sur les conséquences économiques, notons que la crise devait de toute façon arriver, de nombreux experts comme Bernard Monot (proche du FN) en parlaient depuis un moment.

Notons qu’une sorte de « résumé complotiste », reprenant un peu le maximum de ces pistes alternatives sur la source et les prochaines étapes du coronavirus, a été écrit sur un site américain : virus créé par l’homme, répandu, puçage par le nouvel-ordre-mondial…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.