28% des musulmans sont pour le califat

janvier 15, 2017 by Religion No Comments

Dans notre précédent article sur les attentats de 2015, nous estimions au pifomètre à 20-25% la part des musulmans qui soutiennent Daesh. Comme souvent, on se rend compte que « l’impression » qu’on a en parlant sur le terrain avec divers musulmans, est confirmée par les chiffres sérieux.

Dans une étude de l’institut Montaigne, on apprend plein de choses que nos maitres FM aimeraient nous cacher. L’immonde, pardon Le Monde, qui a présenté ce résumé sur son site, s’est d’ailleurs fendu de tout un tas d’interviews dans les jours suivants, de soi disant chercheurs qui viennent nous affirmer la main sur le cœur que non, ça ne veut que pas dire ça, ces 28% sont juste plus religieux mais il n’y a aucun lien avec le soutien au terrorisme. Aha, soit ils sont naïfs, soit ils se foutent de nous, dans les deux cas, ils feront moins les malins quand ils vivront sous la charia.

Qu’est ce qu’on apprend dans cette étude, sérieuse, basée sur un échantillon de l’IFOP :

  • Seulement 15% des personnes ayant au moins un parent musulman, se disent non musulman. Si on exclut donc les enfants ayant un seul parent musulman, susceptibles d’être devenu athée ou de la religion de l’autre parent, cela laisse très peu d’enfants non musulmans qui ne gardent pas la religion de leurs parents. Contrairement aux gaulois, qui ne sont à peu près que 2/3 à faire baptiser leurs enfants, et si on interroge les enfants, sûrement que moins de la moitié se dit catholique
  • L’étude permet de chiffrer la population musulmane à 5,6% en France, soit 4 millions. Plus les « d’origine musulmane non croyants » environ 700 000
  • 10% des 15-25 ans sont musulmans. Sûrement encore plus parmi les nouveaux nés (15 % ?). Si le différentiel de natalité se maintient (environ 1,6 à 1,7 pour les gaulois, et 3 pour les musulmans), cela signifie que à chaque génération, le nombre de musulmans en proportion de la population française, va doubler. Sans oublier qu’en 25 ans, environ 1 millions d’immigrés musulmans entrent en France. Bref, dans 2 générations, dans 50 ans, à ce rythme, les musulmans sont majoritaires parmi les nouveaux-nés en France (ce qui implique 80 % en Île de France, 20 à 30% dans les zones les plus rurales)
  • Les musulmans sont à 50% français de naissance, 24% naturalisés, 26% étrangers ; l’étude nous apprend aussi que environ 9% sont des convertis (aucun parent musulman) : c’est intéressant, car cela signifie qu’on peut prendre la population « officielle » d’une communauté d’étrangers, la multiplier par 3.5, et avoir son nombre global de personnes de cette origine. C’est à grosse louche, bien entendu. Exemples (chiffres INED 2013)
    • 476 000 algériens ==> environ 1,67 millions de personnes d’origine algérienne
    • 443 000 marocains ==> environ 1,55 million de personnes d’origine marocaine
    • 161 000 tunisiens et 216 000 turcs ==> 560 et 750 mille pour chacune de ces communautés, en origine (mais tous les turcs ne sont pas musulmans).
    • A cela, il faut ajouter des gaulois convertis, donc à peu près 400 000, et des africains musulmans non maghrébins (environ 250 000, qui donnent 900k personnes de cette origine)
    • Par ce calcul, on arrive plutôt à 5,4 millions de personnes d’origine musulmanes, et non 4.7 millions. L’ordre de grandeur reste bon.
  • 24% sont pour le voile intégral, et grâce aux autres questions, les auteurs classent 28% des répondants comme « en sécession ».
  • 23% des femmes portent toujours le voile
  • 37% se sentent proches de Tarik Ramadan
  • 27% vont au moins une fois par semaine à la moquée (rappelons que contrairement au christianisme, aller à la moquée n’est pas obligatoire, mais plutôt un signe d’attachement aux extrémistes)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *