Combien d’humains seront sauvés, au paradis ?

Il semble que bien peu de gens se soucient de savoir combien d’humains seront dans le paradis.

Pourtant, Dieu a tout fait en nombres, et cet aspect « mathématique » du Divin est tout à fait passionnant.

Pour calculer ce nombre, il nous faudra trois indicateurs :

  • Le nombre d’humains qui sont nés sur terre
  • La proportion de baptisés + les juifs de l’ancien Testament (un non baptisé peut se sauver via le baptême de désir ou par une conduite exemplaire, mais cela a été fort rare dans l’histoire hélas et ne changera pas l’ordre de grandeur global)
  • La proportion de croyants qui se sauvent.

Humains nés sur terre

D’après l’INED, ce chiffre est de l’ordre de 80 milliards, dont 40 milliards après l’an 0. Pour le PRB américain, c’est 47 milliards dans l’ancien testament et 61 dans le nouveau. Le chiffre du PRB me semble surévalué (naissances surévaluées, les taux sont extrêmement hauts, même si on tient compte de la forte mortalité infantile). Il faut aussi tenir compte du fait que la terre a été créée vers l’an -4000, et non -4 milliards, donc la courbe de croissance des millénaires avant Jésus-Christ est plus brutale et on peu probablement retrancher une bonne partie des humaines comptés dans l’ancien testament. Nous retiendrons pour nos calculs le chiffre (forcément approximatif) de 65 milliards : 25 dans l’AT et 40 après l’an 0

Proportion dans la bonne religion

Ce chiffres est très compliqué à obtenir. Il semble qu’il y avait vers l’an -600, au moins 110 000 habitants en Judée. Quand au temps de Jésus, on parle de 3 millions d’habitants en Palestine, sur des totaux à l’époque de 50 millions dans l’empire Romain, et 250 millions dans le monde. Ce qui est certain, c’est que de tout temps l’Asie a concentré environ 60% de la population mondiale. Il y a eu aussi des diasporas du temps des Romains, et tous les palestiniens n’étaient pas juifs. La proportion de juifs était admettons de l’ordre de 1% pendant ces millénaires.

Dans le nouveau testament, la part de chrétiens baptisés n’a jamais été majoritaire. Même au 4e siècle, du temps de Constantin, il semble que les chrétiens n’étaient qu’une minorité, peut-être 10 Millions, et ils étaient bien moins, quelques millions, dans les siècles d’avant. Donc, en proportion de la population mondiale, de 1 à 3%.

Cette proportion a augmenté pendant le moyen-âge. Mais l’Europe et le Moyen-Orient réunis n’ont jamais dépassé 30% de la population mondiale, et tous n’étaient pas baptisés.

Au début du 21ème siècle, la « part de marché » du catholicisme est de l’ordre de 20%, et cela évolue assez peu.

Donc à gros traits, on imaginer environ 0,4 milliards de juifs de l’ancien Testament, et 6 milliards de catholiques dans le nouveau. En gros, 10% de la population ayant vécu sur l’ensemble du monde.

Proportion en état de grâce.

Cette proportion est évidemment extrêmement dure à estimer.

On peut penser que pendant l’Ancien Testament et le moyen-âge, une forte proportion des croyants se sont sauvés, sans doute plus de 50%.

A l’inverse, depuis la Renaissance, le déclin de la pratique religieuse, des sacrements, les hommes qui vont au bistro au 19ème siècle en France pendant que leur femme prie à l’église.. tout cela fait que la proportion chute probablement à 30 puis 30% puis moins.

Au début du 21ème siècle, environ seulement un dixième des catholiques vont à la messe et pratiquent (ce taux est même à 2% en France, 1 million pour 50 millions de baptisés vers l’an 2020). Vu la progression des hérésies conciliaires, il est hélas probable que le pourcentage de catholiques se sauvant est inférieur à 5% (il est élevé chez les traditionalistes, où l’on peut constater un taux de communions qui peut monter dans les 80%, mais très faible chez les conciliaires)

Au global, on est peut-être à environ 1,7 milliards de personnes sauvées. Depuis le début du monde.

La tradition nous dit qu’un tiers des anges est tombé en enfer, et les deux tiers sont restés avec Dieu. Je ne sais pas si c’est à prendre au pied de la lettre, comme la croyance qui dit que les humains sauvés prennent « la place » (en nombre) des anges déchus.

Ce qui est sûr, c’est que au final 1,7 milliards sur 65 milliards, cela représente moins de 3%. C’est très triste. Prions pour la conversion de nos contemporains

Ah. Pour la blague. La terre pèse 6 millions de milliards de milliards de kg. Ça devrait suffire largement pour ressusciter les corps des 100 milliards d’humains : ça nous laisse 60 000 milliards de kg par personne 🙂

Les éditions du Sel de la terre ont publié un opuscule sur le sujet du petit nombre des élus.

Dans le sermon de Saint Léonard, des exemples donnent à peine une personnes sur 1000 sauvées dans le monde, soit de l’ordre de 0.1% et non pas 3%…

A l’inverse, dans un livre ayant reçu l’imprimatur en 1898, le père Castelein prêche contre un rigorisme janséniste et une vision d’un trop petit nombre d’élus. Lacordaire, libéral du 19ème siècle, prône même que la majorité des catholiques se sauvent, contre l’avis de l’ensemble des théologiens.

Notre estimation parait un juste milieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.