Un avis sur le groupe LEAP 2020

février 18, 2010 by Non classé No Comments

Depuis quelques mois, la notoriété du groupe LEAP/E2020 monte en puissance.
J’ai moi-même été un fidèle lecteur de leurs résumés mensuels de l’économie.
Un article de Mecanopolis (http://www.mecanopolis.org/?p=4145) vient nous rappeler à  juste titre que celui qui se décrit comme « le seul et l’unique think-tank européen indépendant » est certes indépendant de tous les gros groupes privés de financement, mais il n’en reste pas moins mené par une idéologie.

Indépendant ne veut pas forcément dire objectif

Mecanopolis rappelle que le LEAP est dirigé par Franck Biancheri, également président du partir trans-européen Newropeans.
Newropeans est clairement un parti de type UDF = à fond pour une Europe fédérale.
Lorsque le LEAP dit que la crise est systémique, il y a donc une double clé de lecture :
– une anti mondialiste, qui dit que cette crise est dues aux banques et à la finance, et qu’il faut changer le capitalisme
– une lecture alter-mondialiste, qui propose en fait comme solution, un état européen fédéral fort.

Certes, il est vrai que cette dernière option est différente du mondialisme pur et dur (à la Sarkozy et Merkel). Là où nos gouvernements construisent une Europe « toutou des USA », un simple bloc régional comme pièce d’un mécano mondial, le LEAP propose une Europe forte… mais en appliquant à l’Europe les recettes de globalisation et de centralisation qu’ils refusent au niveau mondial…

Les prévisions apocalyptiques concernant les USA sont donc plus à  interpréter comme une velléité d’influencer les décideurs sur « qui va avoir le plus de poids dans la future monnaie mondiale » que comme de la clairvoyance.

Dans sa dernière lettre, le GEAB dit : « Les autres pays de la zone Euro, Allemagne en tête, vont tout faire pour obliger les élites grecques à  adapter leur pays au XXIe siècle en échange de leur aide »
(http://www.leap2020.eu/GEAB-N-42-est-disponible!-Second-trimestre-2010-Aggravation-brutale-de-la-crise-systemique-globale-Renforcement-de-cinq_a4288.html)
Cela correspond exactement à  notre article précédent, sauf qu’il faut traduire « adapter » par « accepter le fédéralisme »..
la suite de leur article est à lire, il explique comment Goldman Sachs est responsable de la crise actuelle en Grèce et l’a provoquée…
C’est surement vrai. Reste que au global, le LEAP distille des informations très vraies, mais parfois avec une mauvaise explication :
– Est ce que Goldman Sachs et les USA utilisent la Grèce pour masquer leurs déficits et combattre l’Europe, la géniale Europe fédérale forte voulue par le LEAP ?
– Ou est ce que en fait Goldman Sachs agit DE CONCERT avec les gouvernements Français, Allemands et autres, dans un plan mondial unissant les USA et l’Europe.

On voit bien que l’explication est totalement différente. Il faut donc garder LEAP comme une très bonne source d’information, mais en faisant attention aux conclusions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *