incendies-incidents-et-voitures-brulees-yen-a-marre

article en cours !!
 
Beaucoup de choses stupides ont été dites et écrites ces derniers jours. Les médias, accusés par nos extrémistes de gauche, d’etre pro-police, ont été relativement neutres (c’est à dire moins anti-police que d’habitude).
Canal+, sous couvert de faire rire, continue de diffuser dans les guignols de l’info sa propagande anti Sarkozy et immigrationniste.
voici quelques conneries qu’on a entendues:
« Ce n’est pas normal, sur nos 6 meilleures écoles (sont cités entre autres HEC), soit 1200 élèves, il n’y a aucun élève IOOE ». Cela serait la preuve de notre racisme
1) Ces écoles recrutent par concours. S’il n’y a pas plus d’IOOE, c’est qu’ils ne le méritent pas. Point barre. Pour qu’il y ait discriminiation, il faudrait prouver qu’il y a une épuration éthnique lors des oraux.. ce n’est pas prouvé.
2) Le chiffre de 0 est contestable, je suis moi meme de niveau bac+5, et dans toutes les ecoles de mes collègues, il y avait toujours des IOOE. Dans le mienne par exemple, ils étaient dans ma promo 7 sur environ 140, et ce chiffre de 5% était relativement stable sur toutes les promotions. Certes, il y a sous représentation par rapport aux 13 à 15% d’IOOE dans la population totale. Mais vu les métiers d’origine des parents (source: http://www.inegalites.fr/article.php3?id_article=275), il y a 10.9% de cadres dans la population, et environ 7% de cadres parmi les IOOE (6.7% pour les étrangers). La grande majorité des IOOE étant ouvriers, ou employés ou chomeurs, il faudrait regarder parmi les fils d’ouvriers francais « gaulois », combien de % deviennent cadres. Sans doute pas tellement plus des 5%. CQFD, il y a surement une petite discrimination; mais la différence vient avant tout de l’échelle sociale à laquelle les parents des IOOE actuels sont arrivés.
3) S’il y a si peu d’IOOE bien formés, c’est aussi que les mauvais exemples de certains de leurs parents, et la mauvaise ambiance (non studieuse) qu’ils mettent dans les écoles ou ils sont majoritaires (demandez aux profs du 93 leur avis), jouent contre eux..
 
Une autre (de la bouche de François Hollande, du PS et de beaucoup d’autres): « Sarkozy a prononcé les mots racaille et Karcher, c’est de la provocation »;
1) La majorité des francais soutient Sarkozy.
2) Ceci dit la majorité n’a pas toujours raison. Dans le cas présent, il n’y a aucun mal à appeler un chat un chat. Des bruleurs de voitures sont des racailles. Si dire la vérité c’est provoquer, faut-il mentir pour avoir la paix? C’est ce que préconise le PS…
 
« obligés » de dealer pour s’en sortir et autres crétineries dans métro
« faute » de la police
 
 
 
 
 
 
 pour en savoir plus sur la politique de la ville et les ZFU: http://212.208.99.50/extra/sigville/new/index.php
(68600 emplois détaxés en ZFU coutent 495 ME en 2004, soit 7215 euros par emploi!)
Un rapport de 330 (!!) pages décrit tout cela: http://www.ville.gouv.fr/pdf/editions/observatoire-ZUS-rapport-2005.pdf; on y trouve tout sur les « ZUS » côté emploi, logement, santé, éducation, sécurité (+50% de délinquance par habitant dans les « ZUS »), mobilité… dont plus de 100 pages d’annexes avec plein de données intéressantes en tous genres (mais jamais ou très rarement en tableau croisé paramètre 2 selon paramètre 1, rarement comparant les immigrés, encore moins les IOOE… donc peu expolitable)
 
 
 
 
Remarques: le public soutient Sarkozy (tiré de yahoo);
Si le ministre de l’Intérieur est accusé d’avoir mis le feu aux poudres pour certains de ses propos sur les banlieues, sa volonté de débarrasser les cités des  » racailles  » est partagée par la majorité des internautes qui se sont exprimés*.
 
Qualifiés de  » provocations verbales  » par le premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, les propos de celui que Noël Mamère a traité de véritable  » pyromane  » ont suscité une polémique au point que plus d’une voix s’est élevée, à gauche, pour réclamer sa démission.
 
Cela dit, seule une minorité du public (40%) considère comme  » irresponsables  » ses propos sur la nécessité de  » débarrasser les banlieues de la racaille « . La majorité (56%) estime, au contraire  » qu’il frappe juste  » en faisant de telles déclarations. Par ses actes ou ses dires de ces derniers jours, le ministre d’Etat est d’ailleurs la personnalité de la semaine qui a le plus plu au public (39%), loin devant le membre du gouvernement qui s’est permis de le critiquer sur sujet, Azouz Begag (26%), et son principal rival, Dominique de Villepin (21%). Et il gagne sur ce plan nettement plus d’avis positifs cette semaine que la semaine dernière (39% contre 23%).
 
En fait, malgré les accusations de la gauche et de certains médias, le numéro deux du gouvernement est loin d’apparaître comme le responsable des violences actuelles. Le public y voit avant tout l’échec  » de l’ensemble des politiques menées sur les banlieues par la gauche et la droite depuis longtemps  » (72%) et non l’échec de celle  » menée par Nicolas Sarkozy et de ses propos  » (16%) ou encore de celle  » du gouvernement tout entier  » (9%).
 
Alors que près des deux tiers du public (63%) souhaitent que le gouvernement fasse preuve  » de la plus grande fermeté  » face aux violences urbaines, le ministre d’Etat peut y voir une approbation de sa ligne affichée de  » tolérance zéro  » malgré le jugement assez partagé que portent les internautes sur celle-ci : 41% la désapprouvent, 48% l’approuvent.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *