Les dérivés : 693 000 milliards

La somme des notionnels des produits dérivées existants dans le monde financier en entier, représente 693 000 milliards de dollars à la mi 2013. Ce n’est pas une invention complotiste, c’est le quotidien des banksters « La Tribune ». Et ca fait 10x le PIB mondial !

Rappelons que le notionnel, c’est la valeur totale. Par exemple si un produit dérivé sur le cours de l’or permet d’avoir un levier de 50, et de payer 24$ pour acheter une once d’or (au lieu de 1200$), le notionnel reste de 1200$.

Pour la plupart des produits dérivés, le risque maximum de la banque est ainsi « borné » à quelques pourcents de ce notionnel. N’empêche, comme le dit l’article, lors de la faillite de Dexia, on a constaté que le ratio argent perdu sur notionnel s’est approché de 7%.

Or, les fonds propres de la BNP et autres grandes banques impliquées dans les produits dérivés, sont de l’ordre de 0,2% de leur notionnel. Autant dire qu’au premier coup de vent sur l’économie, ces banques sont en faillite. Terrifiant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.