Le fix de l’or est truqué

janvier 11, 2014 by Revue de web No Comments

C’est Zerohedge qui le révèle : le process même de fixation du prix de l’or lors du fixing de Londres est truqué.

L’explication est très simple : comme le fixing est fait « à la main » par une réunion téléphonique entre les 5 plus grosses banques d’échanges d’or, il est très facile pour elles et certains clients de connaitra, avant la fixation du prix, sa tendance.

En effet le process est que chaque banque communique, au niveau de prix de fixing envisagé, son nombre de lots d’or à vendre ou à acheter. On ajuste jusqu’à ce que le nombre de lots à vendre et à acheter soit minimum (on a donc établi le prix le plus « central » possible, celui qui crée un maximum de transactions. cela revient à faire à la main ce que la bourse fait automatiquement avec un carnet d’ordre, dont le but est qu’il reste 0 acheteurs au dessus du prix et 0 personnes voulant vendre en dessous du prix).

Les études prouvent que le nombre de transactions sur l’or dans les 20 minutes avant le fix de Londres augmente grandement, au-delà d’un biais statistique : cela prouve donc qu’il y a délit d’initié !

Il faut donc bien comprendre ce qui se passe : le trucage n’est pas faire sur le prix de l’or lui-même (du moins, pas au moment du fix en tout cas, car les banques ont d’autres méthodes pour faire baisser le prix de l’or). Mais de SAVOIR dans quelle direction il est en train d’évoluer, et même s’il s’agit juste de quelques $/once, c’est déjà énorme pour ces traders… Ainsi l’article explique que dans 80% des cas, la direction de l’or entre 3h00 et 3h05, est conforme à la direction que prendra l’or au fix.. cela signifie que les personnes ayant ce délit d’initié sont ultra majoritaires dans les trades à ce moment là ! Le taux atteint même 90% lorsque le fix va varier de plus de 3$/once

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *