Le scandale Ecomouv

décembre 31, 2013 by Revue de web No Comments

Le saviez-vous ? L’une des plus grosses arnaques des portiques Ecomouv, c’est que les couts de collecte étaient astronomiques, alors qu’un petit boitier GPS sans portique aurait suffi à retracer les mouvements de tous les camions..

Dans tous les cas, que le projet aboutisse ou pas, l’état Français via Sarkozy puis Hollande, s’était engagé à payer plusieurs centaines de millions d’euros (exactement 250) par an à Ecomouv.

Or, cette société, créée pour l’occasion :

– a bénéficié d’aides de pôle emploi, à hauteur d’environ 8 000 euros, pour la formation d’une centaine d’employés, qui vont devoir être au final licenciés.

  • Est détenue à 70% par l’italien Autostrade (lui-même du groupe Atlantia) et en minorité par la SNCF (10%) et d’autres (SFR 6%, Thalès 11%, Steria 3%)
  • Atlantia est lui-même détenu par Benetton à 48% via Sintonia, ainsi que par Fondazione CRT (6% – Groupe Unicredit, banque italienne elle-même détenue par d’autres banques) et Blackrock (5% – famille Rothschild) et le reste est en bourse.
  • Sintonia appartient en fait à 66% à Benetton et en minorité à Goldman Sachs – 14,3% : http://taighde.com/Patrick_Flaherty/wiki/Sintonia_SA

 

Conclusion : Quand les portiques fleurissent, Benetton, Goldman Sachs et Rothschild s’en mettent plein les poches…

Pour plus de détails : http://www.bastamag.net/Les-dessous-de-l-ecotaxe-quand

http://www.force-ouvriere.fr/secteur.asp?id=5382#.UsLh3fsqPRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *