Mensonges des sédévacantistes sur le Père Pierre-Marie

novembre 17, 2011 by Tradition No Comments

Il y a des attaques récurrentes dans le petit monde de la tradition catholique : il s’agit de celles des sédévacs contre le Père Pierre-Marie (alias Geoffroy de Kergorlay), ancien supérieur (dans les années 90 et 2000) du couvent des Dominicains d’Avrillé, près d’Angers.

On peut lire ces attaques bien résumées dans les documents suivants :

http://gloria.tv/?media=90469

ou encore : http://virgo-maria.org/articles_HTML/2010/002_2010/VM-2010-02-12/VM-2010-02-12-A-00-Canisy_Kergorlay.html

Mode Opératoire

Déjà, le mode opératoire des sédévacs est intéressant à étudier car c’est toujours le même :

  • Ils accumulent des tas de documents venus de divers horizons du web.
  • Ils en font des citations incomplètes en ne gardant que ce qui les intéresse. Leurs articles ne sont pas dignes du journalisme d’investigation car contrairement à Wikipedia ou au Sel de la Terre (la revue des Dominicains), les notes de bas de page et les sources sont incomplètes.
  • Ils ne prouvent rien mais se contentent de juxtaposer des informations et de dire : hummm la coïncidence est troublante.. mais ils n’ont aucune preuve, et l’accumulation de coïncidence n’a jamais rien prouvé, c’est du pur sophisme.
  • Ils parlent d’une personne uniquement d’après des récits de seconde main, sans avoir mené d’enquête sur le terrain ni encore moins tenté d’avoir un entretien avec les personnes concernées.
  • Ils en veulent spécialement aux personnes qui démontrent la débilité du sédévacantisme et qu’ils auraient bien voulu compter dans leur rang. Le drame de sédévacs est de ne compter aucun grand esprit, brillant ou fédérateur parmi leurs rangs. Ils sont divisés en encore plus de sous-groupes que les milieux tradis « visibles » (de tendances FSSPX ou St Pierre, qui forment les deux autres côtés du triangle tradi)

Pourquoi s’en prennent ils au père Pierre-Marie ? La réponse est simple : Ce dominicain a eu un itinéraire atypique, il est d’une famille noble mondialiste et s’est converti. C’est un être brillant, polytechnicien, en bref une carrure de personne que les sédévacs n’ont pas et n’auront peut être jamais dans leurs rangs. Or, les dominicains d’Avrillé, même s’ils sont proches de la Fraternité Saint Pie X fondée par Mgr Lefebvre, ont toujours revendiqué une liberté de professer la vraie foi, et une indépendance vis-à-vis de toute magouille politico-religieuse. Cela leur vaut régulièrement des attaques de toute part: certains libéraux tendance St Pierre les accusant d’être extrémistes, d’autres de trop critiquer la FSSPX, etc..

Les reproches

Voyons maintenant concrètement ce que les sédévacs (qui se cachent sur le web en prétendant faire des lettres ouvertes de fidèles d’une communauté ou d’une autre, dont ils se font pas partie) reprochent au Père Pierre-Marie.

Après lecture de pages et de pages de juxtaposition, on se rend compte qu’il n’y a aucun fait précis.

Aucune rencontre entre le père PM et son frère mondialiste. Aucune photo, aucun texte ésotérique. Aucun virement bancaire. Rien, absolument rien !

Il n’y a guère qu’en partie * du document du site « Virgo Maria » qu’on trouve 5 reproches: alors, quelles sont ces 5 horribles choses ?

1- « Que sont devenus les titres de propriété de Geoffroy de Kergorlay (Père Pierre-Marie) sur le patrimoine de famille et sur ses revenus, dont le somptueux château de famille ? »

Réponse : cette question semble stupide, puisque dans leur propre étude (partie 4), les sédévacs nous apprennent que le M. Kergorlay est mort le 27 décembre 1976. Le fils mondialiste Denis a gardé la propriété et en possède 90%, et s’est lancé dans les affaires en 1978. Il est donc évident que le père PM a vendu ses parts. Or, en 1978-1979, le couvent d’Avrillé a été racheté. On devine aisément d’où est venu l’argent pour acheter un si grand parc…

2 – « Comment expliquer que le couvent de Geoffroy de Kergorlay ait engagé des investissements si soudains et si dispendieux à partir de 2005 en recevant une véritable manne financière, après (de leur propre aveu) avoir connu la pauvreté de 1981 à 2004 ? »

Alors là, les sédévacs font de la désinformation pure et simple. Si on regarde les détails, les « investissements dispendieux » sont :

  • Une bibliothèque de 1000 m2 : je ne suis pas sur de la superficie, et le cout avancé par les sédévacs est stupide, 1.5 millions d’euros surement pas, une maison individuelle en BBC revient à 1300 du m2 avec équipement, sols, isolation etc… sachant que les travaux ont été en partie réalisés par des bénévoles, et même avec 1000 m2, un cout de 800 000 euros semble plus réaliste
  • Mise à niveau du foyer St Thomas : pas de quoi en faire un fromage
  • Restauration du réfectoire et de la cuisine de l’hôtellerie : même si ça coute 30 000 euros, ça va pas chercher loin.
  • Achat du « prieuré » pour en faire le nouveau foyer : cela s’est fait par emprunt ou par hypothèque, les sédévacs ne connaissent pas les mécanismes bancaires et croient que tout se paie cash ??
  • De la restauration de la chapelle de ce Prieuré et d’une salle supplémentaire
  • D’une couverture des garages et des ateliers

Alors même si en 4 ans il y a eu admettons 1.5 millions d’euros de dépenses, il faut se rendre compte que les frais de fonctionnement du couvent sont forcément en 100aine de milliers d’euros par an, avec tous les dons et aussi les frais de scolarité. etc.

Dépenser en 4 ans même admettons 10 fois ses revenus annuels n’a rien d’extraordinaire. De nombreux ménages le font pour l’achat de leur résidence principale. Et puis, il y a peut être bien eu de gros dons, après tout !

 

3 – Ils s’agit d’une controverse théologique où le père PM affirme que le nouveau rite de consécration moderniste peut être valide, alors que les sédévacs disent que non.  « Comment expliquer » demandent-ils ? Et bien simplement par un raisonnement différent… ce n’est pas parce qu’on est pas d’accord avec des sédévacs que c’est une preuve de suspicion d’être un mondialiste caché, quand même !!

4 – Cette question n’en est pas une puisque elle demande « comment expliquer la coïncidence » entre les questions 2 et 3… Apparemment Synthèse est un mot que les sédévacs ne connaissent pas.

5 – Leur 5e question est « dans quelle mesure  » (l’argent utilisé par les Dominicains) pourrait en partie provenir des revenus de location du château de Canisy ou de dons mondialistes ?

Cette question est absolument débile car là encore ils ont montré dans leur chapitre 4 que le père Pierre-Marie possède 0% des sociétés qui gèrent ce domaine mondialiste.  Quand à recevoir directement de l’argent de donateurs mondialistes du Aspen Institute, cette idée est aussi farfelue que de dire que Ségolène Royal fait surement des dons au FN puisque sa cousine est membre du FN… très crétin. (les cousines sont aussi proches que les frères Kergorlay..)

Conclusion

Les sédévacs n’ont aucune preuve mais appliquent à merveille la devise sataniste « Solve et coagula » d’attaquer tout le monde pour créer la zizanie. Ils n’ont aucune preuve et dissertent les 3/4 du temps sur les agissements de Denis de Kergorlay, qui n’a probablement plus de contacts avec son frère depuis bien longtemps.

La seule chose à retenir c’est que le couvent d’Avrillé a eu de généreux donateurs récemment. Tant mieux. Cette manière d’attaquer des personnes à cause des fautes de gens de leur famille est vraiment dégoutante. Les sédévacs n’ont décidément pas retenu les conseils d’Évangile sur la calomnie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *