metro-est-un-journal-collabo

Voici un petit retour arrière sur l’épiosde des violences dans nos banlieues, et la manière dont cela a été traité dans les médias. Les médias « officiels » tels « le monde »,qui, à contre courant de l’opinion française, cherchent à plaindre les racailles et à taper Sur Sarkozy, ne sont pas les seuls déformateurs de vérité.
 
Par exemple, les articles de Métro (pourtant en partie acheté par TF1, donc censé être « de droite »), prennent clairement parti de plaidre ces pauvres exclus (et blabla)
Juste deux exemples parmi tant d’autres, pris dans le quotidien du lundi 7novembre 2005.
La question du jour « Que doit faire Sarkozy ». 4 personnes sélectionnées, et on peut douter de la spontanéité, surtout lorsqu’on voit le style littéraire avec lequel les prétendus interviewés s’expriment. Mais passons.Trois sont contre Sarkozy, l’une dit qu’il « insulte le public auquel il s’adresse » (donc elle considère que tous les banlieusards sont des racailles, ce que Sarkozy n’a jamais dit, donc elle est « banlieuephobe » sans le savoir), l’autre qu’il  » doit démissionner », la 3e que Sarkozy « devrait avant tout s’excuser ». On croit réver, l’inversion des rôles est parfaite, Sarkozy devient le coupable !!!
Certes, ce sont 3 étudiants, et on sait qu’ils sont plus réceptifs au lavage de cerveau des médias que les gens qui ont plus d’expérience ..mais tout de même..il y’a aussi 20% de jeunes qui votent FN, d’autres dont la voiture brule, etc…
 
La 4e personne est neutre et déplore que  « les jeunes s’en prennent à eux-mêmes »..
 
Le pire vient de la « tribune » du quotidien où un nouveau docte savant (un de plus, »Gérard Boulanger avocat à Bordeaux ») nous accuse nous français d’être racistes,d’exclure les enfants d’immigrés, de faire trop de répression (!!! si les « jeunes » brulent des voitures c’est justement parqu’ils pensaient être intouchables… heureusement Sarkozy ne s’est pas laissé faire… enfin il était obligé sinon le FN,déjà remonté au maximum, serait monté encore plus). Une phrase dépasse en bétise l’entendement:
(il parle des habitants des cités): « Assez peu d’entre eux étant appelés à devenirs footballeurs, stars ou comiques célèbres, ils sont repliés sur leur cités, réduits à pratiquer toutes les économies parallèles poursurvivre ». Les pauvres!! A lire ce texte de merde, on croirait que nous forcons des gens à vendre de la drogue et à être maq..  La réalité état toute autre puisque nous leur versons des RMI et des allocs pris sur nos cotisations à nous travailleurs… donc ils sont loin de la « survie », croyez moi ! Surtout comparé au niveau de vie de leurs compatriotes en Afrique !
 
Conclusion ! Metro est un journal à l’idéologie puante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *