pornographie-lenvers-du-decor

juillet 10, 2005 by Revue de web No Comments

Il y a des sujets comme cela qui sont difficiles à traiter, car la majorité de nos contemporains (occidentaux) sont permissifs et tolèrent tout, des affiches de femmes nues dans la rue aux pubs macho, en passant par les allusions de nature sexuelle dans des émissions aux horaires de grande écoute à 21h.

 

Cependant, même parmi nos »libéraux » des moeurs, beaucoup de gens se rendent comptent que mai 68 n’en finit pas d’avoir des effets pervers et que trop c’est trop. Le témoignage de cette femme en est un exemple

 

Pour être exhaustif, il faut citer la réponse d’un « pornographe » à ce texte, réponse pitoyable s’il en est du genre « ah bon on exploite des actrices de pays de l’est dans nos films je le savais pas.. ». Un peu comme si un informaticien vous disait « l’informatique n’a pas la réputation de bugger car j’utilise un Macintosh.. » oubliant que 95% des gens ont des PC sous windows qui plantent. C’est ce que dit M. Root lorsqu’il prétend n’avoir jamais vue une femme souffrir pendant un tournage X. Peut être est il une exception et un grand artiste, mais c’est bizarre j’en doute.

 

Bon évidemment en bonne libérale qu’elle est, madame ne va pas chercher à au moins réduire ce flot de X (mais on ne pouvait pas s’attendre à une telle conclusion même si elle s’impose). Elle propose juste de vérifier que tout se passe bien et qu’aucune actrice ne souffre.. génial !! Comme si la souffrance était physique, et pas avant tout morale..

Et comme si les dégats sur les spectateurs n’étaient pas à prendre en compte..

 

Enfin, c’est déjà ca..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *