E pluribus unum

juin 20, 2016 by No Comments
Wikis > E pluribus unum

E pluribus unum est une des devises qui apparaît sur le sceau américain, le « great seal ». Il apparaît notamment sur le billet de un dollar.

Quand on cherche la traduction officielle, on trouve sur wikipedia :  » de plusieurs, un seul ». C’est syntaxiquement, plus ou moins exact.

Comme dans de beaucoup de phrases en latin, il manque le verbe. Après avoir lu regardé une vidéo sur les rouages internes de la franc-maçonnerie, et notamment son goût plus que prononcé pour les secrets bidons, je me suis souvenu que cette devise, comme toutes les autres des USA, a été décidée par des franc-maçons.

Si on complète la phrase en « E pluribus, faciet unum », on comprend bien qu’il faut « en faire un seul à partir de plusieurs ». Mais un seul quoi ? Les interprétations officielle disent qu’il faut faire un peuple américain uni, un pays métissé, bla bla bla… c’est un contre sens historique énorme, quand on sait qu’à l’époque ces pères fondateurs étaient esclavagistes, comme tous leurs pairs franc-macs de l’époque (Voltaire et Rousseau en France, y compris). Il n’était donc question, à l’époque, aucunement d’unir la nation. De plus, il n’est pas dit « E pluribus, unitas » mais « E pluribus unum ». Quiconque connaît le latin comprend qu’il faut sortir (ex signifiant le « out of » anglais ») u plusieurs, pour en faire autre chose. On a une notion de transformation, avec disparition de ce qu’il y avait avant. La très mauvaise traduction française fait penser plutôt à une coexistence : c’est faux !

Quand on sait que le but de la FM est en réalité de construire un « monothéisme païen », on comprend beaucoup mieux le sens de la phrase : les FM se placent clairement sur un substrat qui conglomère tous les paganismes, en leur donnant un enrobage de religion monothéiste : le fait de jurer sur la bible (ou sur le coran pour les loges en terre d’islam, etc.) est à interpréter dans ce sens de jurer sur une « référence » du pays, et de se vouloir l’égal de ces religions monothéistes.

On peut affirmer sans crainte, c’est en tout cas ma théorie (la FM aimant ne jamais déclarer de vérité, sauf en haut de sa pyramide, on en est réduit aux interprétations), que « E pluribus unum » cherche à créer un truc unique sur 3 plans :

  • De plusieurs religions païennes, en créer une seule : le but FM de la religion mondiale unique, qui inclurait une version « paganisée » du christianisme.
  • De plusieurs dieux païens, en créer un seul (qui est pour les FM, satan) : le but FM d’avoir un seul Dieu (cf. « in God we trust ») mais qui n’est pas celui auquel les gens pensent
  • De plusieurs pays, en faire un seul : le but FM du gouvernement mondial

On comprend bien, avec cette triple explication, que cette devise fait partie du sceau, aux côtés de « novus ordo saeclorum », le nouvel ordre mondial : elle complète et explique le reste des textes.

 

Comments are closed.