En 2019, les clandos mineurs vont nous coûter entre 2 et 2,5 milliards

J’ai cru me tromper en lisant l’article et j’ai donc du aller chercher d’autres sources, mais hélas le chiffre est réel :

En 2019, le coût de ce que l’état appelle pudiquement les « MNA » (mineurs non accompagnés » va atteindre entre 2 et 2,5 milliards d’euros

Le coût atteignait le milliard en 2016 et il en pleine explosion. En effet l’article de l’IFRAP nous apprend que le nombre des mineurs clandestins isolés (on ne parle pas donc des mineurs clandestins qui ont une famille) est passé en 2017 de 13 000 à 25 000. Le coût par « MNA » pour les finances publiques est de l’ordre de 50 000 à 60 000 euros par an. Ajoutons que par définition, au bout d’un moment, les mineurs deviennent majeurs et n’ont plus droit à ces prises en charge, donc le nombre d’entrée est encore supérieur à 12 000.

C’est un véritable scandale. La hausse de la fiscalité sur l’essence en 2019 va rapporter 3,9 milliard, c’est à peine la valeur plus que ce que nous coûte ces clandos. Qu’on les renvoie chez eux !! dans leurs familles qui les ont honteusement envoyé chez nous (l’IFRAP rappelle que 94% sont des hommes, ce qui laisse à penser que au moins 88% sont bien téléguidés par leur famille)

l’IFRAP rappelle que 83% ont entre 15 et 17 ans, et qu’une grande majorité sont nord-africains ou africains, donc des pays pas du tout en guerre et avec lesquels la France a des relations pérennes quant aux questions migratoires. En tout logique, comme il faut un passeport pour voyager et que la France ne délivre pas d’autorisation d’entrée sur le territoire à des « MNA », 100% de ces arrivants passent par des passeurs. C’est un flux énorme que personne ne cherche à démanteler.

Autre scandale dans l’étude du chiffre.

  • le coût prévu pour 2019 correspond à un nombre de MNA de l’ordre de 40 000 ! soit grosso modo une nouvelle hausse de 10 000 : on a donc là une parte importante des environ 100 000 clandestins qui arrivent chaque année en France (le reste étant surtout des étudiants qui ne repartent pas, des touristes qui ne repartent pas, et des majeurs qui arrivent par la route des balkans ou les bateaux Libyens)
  • le coût de 50 kE par clando implique : un nouveau clando mineur, un emploi en moins pour un français : c’est la logique de vases communicants, l’état à 50kE de moins pour payer un employé, ou, on peut le voir autrement, doit dépenser l’équivalent du salaire annuel d’une personne, pour s’occuper de ce MNA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *