Le sens de Ground Zero a été manipulé

mars 2, 2014 by Politique No Comments

C’est Dimitri Khalezov qui l’a remarqué et c’est un expert sur le 11 septembre : le mot « Ground Zero » avait un sens différent avant le 11 septembre et après. Pour vérifier cela, il se base sur la définition dans le dictionnaire « Webster ». Pire, selon lui : l’éditeur a fait falsifier les anciennes éditions papier afin de modifier les lignes relatives à ce mot, afin d’y ajouter les fausses définitions.

 

Pourquoi ? C’est simple : le mot « Ground Zero » a toujours voulu dire en américain, l’épicentre d’une explosion nucléaire. Cela révèle peut-e^tre ce qui s’est vraiment passé le 11 septembre : selon Khalezov, des mini charges nucléaires ont été activées sur les tours du World Trace Center le 11 septembre 2001.

Il suffit de chercher sur books.google.fr le mot entre guillemets :
« ground zero » webster
Dans les résultats on trouve une version du dictionnaire datée de 1998 dans laquelle Ground Zero se réfère exclusivement à un endroit situé exactement à l’emplacement d’une explosion atomique
ground-zero
Et dans la version 2004 (page 502) :
Cette version contient deux définitions de plus. Mais en y repensant bien la 1e de 1998 n’est déjà PAS atomique.. est-elle manipulée rétroactivement ? Ou c’est Kalezov qui ment, et la définition numéro 1 a toujours existé ? Mystère…
Quoi qu’il en soit, le choix de ce terme pour désigner ce lieu, terme choisi par l’élite du NOM elle-même, est très étrange.. peut-être comme souvent un simple pied de nez au peuple ignare, une manière de se marrer en se disant « ahaha quels idiots on appelle ce lieu l’endroit de détonation nucléaire et ils ne l’ont même pas remarqué…. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *