france-agonie-du-ps-et-du-fn

novembre 17, 2008 by Politique No Comments

Les nouvelles politiques en France sont assez mauvaises.
Il y a d’une part l’éclatement en cours au sein du PS. En toute logique, les 4 courants (Royal 29%, Delanoe 25%, Aubry 24% et Hamon 19%) principaux n’ont pas réussi à s’entendre.
Delanoe qui était le favori de tous les « dinosaures » du PS et des médias, n’a pas pu gagner. Il se retire donc de la course à la chefferie du parti. Or il est pourtant clair que le parti servira de rampe de lancement pour la présidentielle de 2012, et il est fort improbable que le courant qui n’est pas celui du président du parti n’arrivera pas à faire triompher son candidat en 2012.
Sauf si le parti explose d’ici là. Le choix de Bayrou de « gauchiser » l’UDF apparait donc de plus en plus pertinent.
Si Aubry est élue, le PS s’enfoncera encore dans le deni de la réalité et le dogmatisme de Jospin et ses sbires qui nous a pondu les 35h. Si Royal est élue, alors il n’y aura toujours pas de programme clair… le PS préfère d’ailleurs toujours chosir d’abord un chef avant un programme.
Dans tous les cas, cela est désolant, non parce que j’aime le PS, mais parce que lorsqu’on voit tout le mal que Sarkozy fait è la France (agenouillement devant les USA, cadeaux aux riches, déficits…), il est vital qu’il ne soit pas réélu en 2012.

Ensuite le FN, parti dirigé de main de fer par Le Pen, agonise de plus en plus depuis qu’il est dirigé en sous-main par Marine Le Pen. Après les désastres électoraux des dernières élections, dus à la stratégie débile de MLP, les cadres historiques du parti quittent la navire un par un.
Le FN s’éloigne de plus en plus de la doctrine sociale Catholique, devenant un simple parti nationaliste et anti immigration. Il n’y a plus aucune cohérence dans le discours et la politique locale reste toujours absente du parti, dont le seul objectif est d’avoir des élus lorsque ceux ci rapportent (législatives, régionales, européennes, présidentielles). Par contre lorsqu’il n’y a rien à gagner, la campagne de terrain est inexistante (Cantonales, municipales).
Ayant vu cela, Bompart a quitté le parti. Maintenant c’est au tour de Martinez, conseiller économique de JMLP pendant fort longtemps (je traduis : celui qui l’empeche de dire trop de conneries) et de Carl Lang. Seul Gollnisch résiste encore et attends toujours l’élection du président du parti en 2010 ou il affrontera MLP.
Et encore c’est sans compter les défections au niveau local. Le FN reste un parti monarchique sans aucun débat, ou il est interdit d’avoir une opinion différente de celle du chef. Que des gens soient en place depuis des dizaines d’années ne les empêche pas de se faire jeter comme des malpropres et remplacer par des amis du clan Le Pen. Ils se voient dire « Qui t’a fait prince? »

Le FN risque de se prendre une nouvelle gamelle aux européennes 2009. Je conseille de nouveau à tous les gens intéressés à la survie de la France en tant que nation à voter pour le MPF de Philippe de Villiers. Son groupe européen est capable de s’allier avec des partis d’autres pays pour défendre notre indépendance, contrairement au FN, qui ne fait que gesticuler.
De plus un parti comme le FN qui continue à avoir des thèmes anti immigration et anti mondialisme en ayant perdu le sens du pourquoi s’expose aux dérives. Il faut garder à l’esprit que l’Europe est un continent catholique, c’est cela qui doit nous guider dans l’intégration Européenne, et non le nationalisme. En résumé Le Pen est contre l’Europe car il la trouve en désaccord avec ses idées à lui. L’addition de nationalismes n’a jamais rien donné que des divisions. Imaginons devoir discuter des langues, des pactes agricoles et autres sujets qui divisent, le FN sera incapble de s’entendre avec ses voisins. Au contraire un parti comme le MPF qui travaille pour le bien commun du pays ET de l’Europe. cherche à batir une Europe forte, Europe des Nations. Le MPF est aussi le seul à dénoncer le danger de l’islam au coeur de l’Europe. Depuis longtemps Le Pen est devenu bien atone sur ce sujet car il croit aux valeurs de la révolution de 1789, à la France de la 3e république en quelque sorte, et pour lui l’important est de s’identifier à une nation, peu importe ses opinions religieuses, morales et sociales.

Il est frappant à ce sujet de voir les thèmes d’articles sur les sites du FN ou du MPF : le FN fait la fixette sur l’immigration, l’anti Sarkozy, le 11 novembre et les anciens combattants, la guerre d’algérie (stèle à Marignane).
Au contraire le MPF s’engage activement dans notre défense avec des interventions au parlement européen, la défense des départements sur les plaques d’immatriculation (étape pour faire des francais des Européens dont la région serait la France.. il faut donc tout « décaler » d’un niveau administratif), la défense du repos dominical (que l’UMP avec l’aide du PS s’apprête à supprimer) et la lutte contre le traité de Lisbonne et la BCE.
Je vous laisse juger qui est dans le discours, et qui dans l’action.

Les sondages accordent déjà (IPSOS septembre 2008) 8% au MPF (UMP 22.5 et PS 21.5, UDF 11 Vert 10.5 NPA 8.5 et FN 6). La campgne de 2009 va être intéressante pour faire émerger un nouveau parti de défense de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *