retour-sur-le-drame-de-clichy-sous-bois

Voici un très bon document de l’émission Arrêt sur Images de France 5, de novembre 2005, revenant sur comment les violences à Clichy ont débutées.
 
Il en ressort quelques points très intéressant: car de plus c’est l’émission entière (non coupée, 1h22 au lieu de 0h52). En schématisant les positions:
le présentateur de la 5 et le maire sont pour les « jeunes », « la société française est responsable » etc..
la présentatrice de la 2 (Laborde) défend son incompétence et le fait qu’elle dit n’importe quoi dans ses journaux et c’est une « erreur ». Alors ca fait encore plus mal si cest vraiment son incompétence, vu le nombre d’erreurs que la télé repompe à l’AFP sans même les vérifier…
Le représentant de la police et d’Europe 1 sont assez neutres et relatent les faits à leur connaissance.
Enfin David Abiker, juif visiblement, est le seul à parler de la réaction d’une société judéo-chrétienne et du rôle des médias en propageant les rumeurs, bien entendu le présentateur de la 5 cherche à lui couper la parole.
 
Quelques faits en ressortent:
1) Les violences à Clichy comment le soir même du drame, pendant l’internvention des pompiers la rumeur se répand déjà dans la cité comme quoi c’est la faute de la police ou des pompiers. Donc ce n’est pa la faute des médias ici, mais simplement, comme l’indique l’un des rares témoignages directs, une réaction ETHNIQUE ! En effet, ce jeune dont ces idiots de journaliste ne comprennent pas pourquoi à Bac +4 il participe aux violences (donc bizarre, la théorie de la fracture sociale s’avère fausse), que dit il? Il parle de la discrimination, peut être ailleurs dit le gars d’Europe 1, mais on en sait pas plus. En revanche, ce qu’on entend de sa bouche c’est que lui et ses potes viennent bruler les voitures car « pour lui les deux jeunes sont ses petites frères », sous entendu frères dans l’islam et le fait d’être d’origine étrangère. Voilà la vraie raison que personne ne montre: elle est ETHNIQUE et RELIGIEUSE (islam).
 
Nul doute que si les victimes avaient été blanches ou chrétiennes, il n’y aurait eu aucune violence spontanée.
 
2) La police et Sarkozy disent un peu n’importe quoi, cherchant à tout démentir au lieu d’attendre les résultats d’une enquête qui montrera probablement ceci:
à savoir que les « jeunes » ont pris peur du controle de police et se sont enfuis, parce que certains sont clandestins. Voilà donc une autre cause: les controles d’identité dégénèrent, ou sont trop fréquents et au faciès, car il y a trop de clandestins. La police ne les poursuit pas mais elle les suit en regardant ou ils vont. Par radio, l’un des policiers avertit qu’ils vont vers le transformateur, mais en aucun cas ne sait qu’ils vont à l’intérieur (la différence est énorme).
A ce propos, il manque un élément très important dont personne ne parle: QUI a découvert les corps dans le transformateur, ou a appelé les pompiers? Cela n’est pas abordé, OR il est probable que la vérité est que ce sont les policiers qui retrouvent la trace des jeunes manquants bien plus tard (en cherchant à la ronde autour du terrain vague) et appellent les pompiers. Le fait de savoir qui appelle les pompiers a été savamment éliminé, car sinon cela montrerait que les policers ne poursuivaient pas, puisqu’ils auraient découvert que les jeunes étaient cachés, bien après… A confirmer bien entendu..
3) Comme le dit le policier et la femme de la 2 à demi mots, cette histoire a été instrumentalisée par (soyons clairs) le PS, les Chirac-iens et les médias, pour faire tomber Sarkozy. C’est déplorable car, si la début de violence vient bien de la rumeur, la suite et la propagation dans les autres cités, vient très surement (bien que les journalistes le nient) tout autant:
– de l’effet de rumeur qui circule par téléphone arabe dans les cités (jeu de mots…) et qui est alimenté par le fait que Sarkozy et l’état a un discours réducteur, qui peut laisser penser que la police cache quelque chose.
– de la faute des médias qui présentent sur le même plan des témoiganges d’inconnus qui peuvent très bien se contenter de rumeurs ou inventer (j’ai vu.. au lieu de un pote d’un pote a vu, ca fait tout de suite plus cool; le problème c’est que l’histoire a eu le temps de se mélanger entre ce qui a été vu et ce qu ia été déduit ou imaginé des évènements, surtout dans le contexte de haine de la police). et, sur le même plan, la version officielle, en insistant sur le mot officiel qui a le sous entendu de « stalinien et truqué par la police du méchant Sarkozy ».
 
Le prix à payer pour tout cela, pour ces crétins de journalistes anti Sarkozy, qui refusent de voir dans ces troubles une haine religieuse et ethnique: 9000 voitures brulées et au minimum 2 morts en plus des 2 jeunes…
 
Bref, une émission très instructive, que j’ai sauvée sur mon disque dur au cas où elle aurait disparue, dans ce cas n’hésitez pas à me la demander.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *